Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pauline Lisowski

« La fabrique des profondeurs », une exposition de Lionel Sabatté en dialogue avec l’aquarium de Paris

L’aquarium de Paris ouvre ses espaces à l’artiste contemporain Lionel Sabatté. Fasciné par l’histoire naturelle et les fonds marins, il crée des œuvres qui interagissent avec l’architecture, le parcours de bassins et d’aquariums. Inventeurs de chimères, l’artiste développe une démarche qui prend appui sur les processus de la nature créatrice de formes, Le titre, Fabrique des Profondeurs fait écho aux fabriques de jardins des 18e et 19e siècles, lieux propices à l’imagination. L’aquarium devient alors un espace où la nature apparait comme créatrice de belles formes.

Lionel Sabatté interroge le processus temporel, la mémoire et les forces des mondes animal et végétal. Il conçoit des œuvres à mi-chemin entre la nature et des fantasmagories imaginaires. Dans ses sculptures, apparaissent des pièces de 1 centimes d'euro qui structurent le corps d’un animal. Au-delà d’un travail sur le vivant, il évoque ainsi le monde des hommes en évolution. Suspendues au plafond de la grande salle, un banquet de poissons archaïques semble surgir d’anciens fonds marins. Puisant dans un répertoire de matériaux de récupération, Il s’inspire de l’évolution pour évoquer ce que l’homme laisse de son passage sur terre. Nous découvrons au fil du parcours, des papillons réparés, pensés par des matériaux récupérés. Un étrange cygne s’est échoué face à un bassin. L’artiste l’a composé de poussière ramassée dans le musée-aquarium et évoque ainsi la mémoire des dommages écologiques. D’autres petits oiseaux sont également faits de poussière. De cette matière éphémère surgit une structure délicate. Pour jouer avec les bassins et l’ambiance des profondeurs marines, Lionel Sabatté met en scène sa vidéo « Neiges éternelles ». La descente vers les profondeurs se termine par la découverte d'un paysage composé d'une demi-douzaine de créatures marines réalisées à partir de chênes déracinées par les tempêtes. L'artiste les a ramassé dans les forêts de la Meuse et crée ainsi un lien entre le monde terrestre et le monde marin (œuvre en partenariat avec le Vent des Forêts).

Lionel Sabatté crée un musée insolite et façonne un univers entre monde marin et monde humain. Ce parcours invite à un voyage circulaire entre les mondes.

"La fabrique des profondeurs", une exposition de Lionel Sabatté, à l'aquarium de Paris, à découvrir absolument jusqu'au 18 mai.

Commenter cet article

alexandre dudouet 06/04/2014 16:44

Incroyable .....mais vrai ! (Du fond des profondeurs... ^^ )