Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

Kudzu project, une exposition d'Helene Schmitz, à la galerie Maria Lund, Paris

Le kudzu, plante couvre-sol envahit les photographies de l'artiste suédoise Helene Schmitz : cette plante originaire du Japon colonise les arbres, les buissons, les fleurs, les routes et les bâtiments. Ce végétal vorace témoigne ainsi de la puissance de la nature.

Helene Schmitz avait déjà exploré la thématique du végétal lors de son précédent projet "Jardins engloutis", réalisé dans la jungle de Surinam (galerie Maria Lund, 2010 et Festival de Chaumont sur Loire, 2011). Dans le kudzu project, la photographe est partie à la rencontre de cette plante invasive, en Géorgie et en Alabama, là où elle a été massivement plantée. Elle s'est intéressée à l'aspect décoratif et sculptural du kudzu et surtout à la lutte entre l'homme et la nature. Ses photographies captent le regard du spectateur. Intemporelles, elles semblent surgir de rêves. Les grands tirages jet d'encre sur papier mat en noir et blanc mettent particulièrement en valeur l'aspect architectural de l'élément végétal. En couleur, les photographies révèlent plus un ancrage à la réalité. Le bâti reste identifiable, partiellement couvert par la plante ; il se bat contre la végétation qui se développe à vitesse croissante. L'éphémère de la nature est capté, figé.

Par le doux mélange de détails et de contrastes d'intensité d'ombre et de lumière, Helene Schmitz développe des photographies à la beauté immédiate et subtile.

Kudzu project, une exposition d'Helene Schmitz, à découvrir jusqu'au 7 décembre

à la galerie Maria Lund.

Commenter cet article