Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Pauline Lisowski

SECONDE NATURE serait pour le photographe sud-africain Guy Tillim une seconde manière de faire percevoir le paysage. La photographie est ainsi une façon de montrer un paysage tel qu'il rompt avec nos croyances subjectives. Parti à la rencontre des paysages de Polynésie, il a refait le voyage du capitaine Cook pour tenter de trouver une manière de représenter ce territoire.

Dans ses photographies, Guy Tillim déjoue les codes de représentations de la photographie de paysage. Ses images révèlent la trace de l'homme dans le paysage. Le spectateur est invité à imaginer l'avant et l'après du site représenté. Ses photographies peuvent aussi surprendre par leur aspect étrange et parfois inquiétant et déjouent ainsi l'image cliché propre à la Polynésie. Leur composition invitent toujours à une narration : le regard n'est jamais dirigé vers un seul élément, il voyage. La pluie et les ciels couverts ajoutent au désir de Guy Tillim de faire voir un paysage inattendu. Ce qui l’intéresse, c'est d'ailleurs le mouvement : son objectif lorsqu'il photographie le paysage est de "faire face à la difficulté de le voir pour ce qu'il est vraiment - un espace qui change de visage le temps d'un regard ou d'un spectre d'une pensée." Il s'est donc aussi attaché à représenter la figure du marcheur dans la ville.

En contrepoint à son voyage en Polynésie, il a photographié Sao Paulo, ville qui a également été largement représentée et a formé un imaginaire commun. Avec son appareil photo numérique, il est parti à la recherche de la nature en ville. Rythmées par les lignes graphiques des bâtiments, ses photographies montrent les espaces verts qui résistent à l'urbanisation. Fortement contrastées et plus sombres, elles invitent le spectateur à éprouver un nouveau regard sur le paysage urbain.

Les photographies de Guy Tillim donnent également l'impression d'embrasser tous les détails du paysage. Elles permettent de voir au delà de ce que l'œil peut percevoir. En renforçant les détails, les contrastes et les couleurs, Guy Tillim apprend à voir autrement le paysage qu'il soit naturel ou urbain. Les deux voyages photographiques qu'il propose rendent présents la nature fugitive, instable, transformée par l'homme et tout de même résistante. L'exposition SECONDE NATURE renoue donc avec une certaine tradition du genre du paysage en photographie et témoigne de cet art comme une façon de montrer ce qui n'est jamais remarqué. Le paysage de Guy Tillim exprime ce qu'il est et non l'image qu'on voudrait en avoir.

Exposition Guy Tillim - SECONDE NATURE, à voir absolument jusqu'au 22 décembre

au Centre Photographique d'Ile-de-France, Pontault-Combault (77)

Exposition Guy Tillim - SECONDE NATURE, au centre photographique d'Ile-de-France, Pontault-Combault

Commenter cet article