Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le corridor

"Female Power", une exposition forte et symbolique, musée d'art moderne d'Arnhem, Pays-Bas

Si les expositions d'artistes femmes, depuis ELLES au Centre Pompidou, se font de plus en plus nombreuses, "Female Power" présente des artistes plus revendicatrices et puissantes dans leurs actions et œuvres. Elle met également en lumière les liens entre le statut actuel de la femme et certaines figures archaïques. Des œuvres d'artistes femmes bien connues telles que Niki de St-Phalle, Louise Bourgeois, Mai-Thu Perret, Nancy Spero dialoguent avec d'autres d'artistes contemporaines d'horizons géographiques bien différents telles que Ana Mendieta, Mathilde ter Heijne, Pinaree Sanpitak, Almagul Menlibayeva, Vidya Gastaldon...

Celles-ci remettent en valeur dans leurs créations, les thèmes de la spiritualité, du matriarcat et de l'utopie. Les pouvoirs de la femme sont interrogés et ce qui fait son identité se trouve lié à certaines figures préhistoriques féminines. Les collages de Mary Beth Edelson remettent en évidence les images archétypales de la femme, sa force et son pouvoir. Betsy Damon réalise elle, des performances où le corps de la femme se révèle contraint. mais aussi puissant. Dans son grand collage, Nancy Spero évoque différentes figures féminines. C'est aussi le corps féminin qui intéresse Ana Mendieta : un corps qui laisse son empreinte dans la nature. Les petits objets de Louise Bourgeois fait le lien entre ces oeuvres où se mêlent archétypes féminins et assemblages de différentes images de femmes. La forme du corps de la femme comme future mère intéresse Vidya Gastaldon et Pinaree Sanpitak (photo ci-dessus). Pour d'autres, c'est la figure de la matriarche qui est remise à l'honneur. Mathilde ter Heijne s'est intéressée à la figure féminine dans une communauté en Chine. Almagul Menlibayeva dans sa vidéo Milk for lambs montre le rôle des femmes en Asie. Chitra Ganesh dans son oeuvre, qui prend l'aspect d'une bande dessinée, s'est inspirée de la figure de la femme indoue. D'autres artistes retournent sur le passé de certaines femmes dans des projets vidéos ou photographiques. A noter également, la présence d'une installation des vêtements cages de Shakuntala Kulkarni. Ceux-ci ont servi de support à une performance. Le corps féminin se trouve à la fois prisonnier et protégé par ce vêtement, sorte de cabane.

Dans cette exposition, plusieurs oeuvres communiquent ensemble comme celles de Vidya Gastaldon et de Mai-Thu Perret. D'autres fonctionnent de façon plus isolée et font office de documentation de performance corporelle. Les artistes ont su témoigner de la force que pouvait revendiquer la femme en tant que mère, actrice dans la société et symbole d'action.

"Female Power", une exposition à découvrir jusqu'au 20 mai

au musée d'art moderne d'Arnhem, Pays-bas

Commenter cet article